Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
              LA CUISINE DE RAHIMA

LES ANIS DE FLAVIGNY : MON NOUVEAU PARTENAIRE

16 Août 2013 , Rédigé par Rahima Publié dans #PARTENARIATS

 

Bonjour,

Je reviens peu à peu vers vous. les travaux à la maison qui n'en finissent pas !! ce matin, l'électricien m'envoie un sms pour me dire qu'il est en arrêt jusqu'au 23 !!! je suis furax !!

 


enfin voilà, c'est la vie et je ne peux toujours pas ranger mes affaires !! grr !

pour changer un peu de ce contexte, je vous présente un de mes derniers partenaires. 

log menu

J'ai eu le plaisir de recevoir leurs nouveaux produits, depuis quelques semaines déjà. Un grand merci à Catherine

 

Dès octobre, un lancement d'une grande nouveauté aux anis de Flavigny dans les tabacs-presse et les stations-services :

l'étui 18g !

N'hésitez-pas à parcourir ce magnifique site, vous serez sous le charme, je vous l'assure ...


 

 

ANIS-gamme-10etuis18gr.jpg

 

 

log menu

 

 

 

 

Trois générations de Troubat, 
épaulées par 20 personnes

En 1923, Jean Troubat reprend la fabrique d’Anis, succédant ainsi à la famille Galimard. Il a l’idée de vendre Les Anis ® dans les premiers distributeurs automatiques des gares et des métros. Il les vend aussi dans les premiers "grands magasins" de Paris, dans les fêtes foraines et les cinémas. En 1928, il fabrique 80 tonnes d’Anis, et les distribue déjà aux États-Unis, au Canada, en Algérie et un peu partout en Europe. 

En 1965, Nicolas Troubat prend la relève de son père Jean. Il fait passer la production d’Anis de 80 à 250 tonnes par an, suivant la même méthode de fabrication, toujours au sein de l’ancienne abbaye. Les Anis de Flavigny ® sont alors distribués sur les autoroutes et dans les grandes surfaces de Bourgogne.

Après avoir eu le bonheur de travailler aux côtés de son père depuis 1990, Catherine Troubat prend à son tour le relais, entourée de ses trois frères et sœurs, tous associés à la tête de l'entreprise. Les Anis ® sont maintenant dans les jardineries, les magasins bio, les aéroports et les gares.

 

 

Une graine d’anis...

Notre bonbon est fabriqué avec de l’anis vert. Il s’agit d’une plante, Pimpinella anisum qui est à distinguer du fenouil (le légume) ou de l’anis étoilé (la badiane de Chine, fruit d’un arbre exotique). 




L’anis dont nous parlons est une ombellifère et ses petits fruits ovoïdes, striés longitudinalement, ont une saveur chaude, piquante et une odeur remarquablement aromatique. Nous choisissons nos graines d’anis vert, au mois d’août, après leur récolte en provenance d’Espagne, de Tunisie, de Turquie, de Syrie...

... du sucre...

Puis nous mettons les graines dans les grandes bassines et faisons couler un sirop de sucre (de l’eau et du sucre) sur celles-ci. Les graines roulent, peu à peu elles se couvrent de fines couches successives de sirop, un peu comme des boules de neige qui grossissent au fur et à mesure qu’elles dévalent une pente enneigée. Cette rotation dans les bassines permet également aux bonbons de se lisser, un peu comme des galets bercés sur la plage par les vagues incessantes de la mer. Il s’agit d’un travail délicat et patient. il faut 15 jours au dragéiste pour faire passer la petite graine d’à peine deux milligrammes au bonbon d’un gramme.


 



Nous utilisons du sucre blanc depuis la découverte de labetterave par Olivier de Serres, en 1575. 

Avant cela, nous utilisions du sucre de canne (d’une couleur légèrement grise rousse). Darius, de retour d’expédition en Indes (510 avant J.-C.), appelait la canne à sucre « le roseau qui donne du miel sans le concours des abeilles ! ».

Nous préparons toujours Les Anis ® avec du sucre de canne non raffiné, dans une collection certifiée biologique par Ecocert. 


... et un arôme naturel.

Les Anis de Flavigny ® se déclinent avec dix arômes naturels différents : l’anis bien sûr, mais aussi le cassis, le citron, la fleur d’oranger, le gingembre, la mandarine, la menthe, la réglisse, la rose et la violette.

Le goût des boissons anisées fut introduit sur les bords de la Méditerranée, sous l’Antiquité, au gré des dominations turques et helléniques. La culture de l’anis s’est ainsi peu à peu étendue à tout le bassin méditerranéen.

Après l’Anis à l’anis vint l’Anis à la rose, suivi des autres arômes. En 1800, les Anis de l’Abbaye de Flavigny ® existaient déjà en une généreuse déclinaison d'arômes.

Nos arômes naturels sont extraits de végétaux par distillation à la vapeur d’eau ou à l’alcool. Pour la menthe, par exemple, les feuilles sont déposées dans un alambic, puis l’eau est chauffée. La vapeur d’eau ainsi développée traverse les feuilles et se charge de l’huile essentielle de menthe. L’huile essentielle est récupérée, après le passage dans le col de cygne, lorsque le conduit traverse un bain d’eau froide.

Pour faire un litre d’essence naturelle de néroli (essence de la fleur d’oranger), il faut une tonne de pétales de fleurs d’orangers (l’arbre, l’oranger, s’appelle un bigaradier) ; pour faire un litre d’essence naturelle de rose il faut deux tonnes de pétales de roses.

 

 

Une belle histoire d'amour...

Les Anis ® sont des dragées et, comme toutes les dragées, l’Anis symbolise les vœux de bonheur et de fécondité que familles et amis adressent aux jeunes mariés, comme les grains de riz jetés à la sortie de l’église, ou encore les confettis (confetti signifie bonbon en italien). Ainsi, le partage d’un bonbon enfermant dans le secret de son cœur une graine d’anis nous parle d’amour. Toutes ces gravures et illustrations, issues des archives de l’Abbaye, ont été dessinées par les fabricants successifs d'Anis de l'Abbaye de Flavigny ®.

    

Téléchargez notre livret
et laissez-vous conter la rencontre de nos deux amoureux...



Vous pouvez constater que si l’image du berger et de la bergère a évolué, c’est de façon quasiment imperceptible, en suivant son propre rythme.
Notre jeune couple est quelques fois retenu par une distance pudique. D'autres fois, ils se rapprochent avec plus de gourmandise.

... nous est racontée sur des étuis
en carton et des boîtes ovales



Les premiers emballages des Anis de l’Abbaye de Flavigny ® ont été de longs étuis en carton.Lorsque Jean Troubat, dans les années 1950, a développé la vente des Anis dans les distributeurs automatiques, il lui a fallu une boîte solide puisqu’elle devait tomber de l’appareil et c’est ainsi que la première boîte métallique, tout d’abord ronde, puis ovale, est apparue.

Les premières boîtes ovales à l’anis, à la menthe et à la violette ont été ensuite distribuées dans les stations services sur l’autoroute ; de nouvelles boîtes au café, à la cannelle, au jasmin, à la fleur d’oranger, à la rose, à la réglisse et à la vanille les ont retrouvées peu à peu entre les années 1970 et 2005.




En 2002, une collection a été spécialement créée pour LA GAMME BIOLOGIQUE.


 

En 2006, UNE NOUVELLE COLLECTION des 7 boîtes de la gamme classique a été conçue pour illustrer l’histoire de la rencontre de notre berger et de notre bergère.


En 2009, notre berger et notre bergère sèment l'amour dans les cafés, hôtels et restaurants avec LE SACHET DÉGUSTATION.


En 2013, grande nouveauté :
 les nouvelles générations connaissent la boîte ovale, les anciens reconnaîtront l’étui long de leur enfance. 
Le petit étui se glisse discrètement dans la poche pour une consommation à tout moment, et à un prix mini ! Catherine Troubat, 3ème génération à la tête de l’entreprise familiale, a tout simplement ressorti de ses armoires l’étui de son grand-père et l’a remis au goût du jour. 

Les Petits Anis®, ce sont ceux que les enfants du village viennent demander aux dragéistes directement à la Fabrique. Ils les aiment par poignées ! « Jusqu’à maintenant, personne n’avait eu l’idée de mettre Les Petits Anis® dans un petit paquet... Je l’ai fait pour pouvoir les faire connaître et aimer au-delà de Flavigny. » Catherine Troubat.

 

 

 

 



Bienvenue à Flavigny

INFO et PATRIMOINE

• Maison au donataire
et Société des Amis
de la Cité de Flavigny

Tél. : +33 (0)3 80 96 25 34
Voir le site internet...

ÉPICERIE


• L'échoppe
Tél. : +33 (0)3 80 96 28 01

ACTIVITÉS


• Galerie d'art
"La Licorne Bleue"

Voir le site internet...
• Stages peinture et dessin
Tél. : +33 (0)3 80 96 25 34
• Forge Crassous
Tél. : +33 (0)6 09 08 32 83
• Boutique Les Adages
Tél. : +33 (0)6 64 52 18 60

RESTAURANT

• La Grange
des Quatre Heures

Tél. : +33 (0)3 80 96 20 62
• Le Restaurant de l'Abbaye
Tél. : +33 (0)3 80 96 27 77

CHAMBRES D'HÔTES

• Mme Marc BRIGAND
Tél. : +33 (0)3 80 96 20 91
• Béatrice GESSLER
Tél. : +33 (0)3 80 96 20 47
• L'Ange Souriant
Tél. : +33 (0)3 80 96 24 93
• Beroubis (Mélanie Aupicon)
Tél. : +33 (0)3 80 96 29 70
• Ancien couvent des Castafours (Judith Lemoine)
Tél. : +33 (0)3 80 96 24 92
Voir le site internet...
• Logis Abbatial
Tél. : +33 (0)3 80 96 24 45
• La Maison du Tisserand
Tél. : +33 (0)3 80 96 20 40
• Chez Elle (Fides Helvig)
Tél. : +33 (0)3 80 96 28 23 
• Chambre d'Hôtes 
de l'Ancienne Abbaye

Tél. : +33 (0)3 80 96 24 00
Voir le site internet... 

GÎTES

• Place des anciennes halles
Tél. : +33 (0)2 54 87 46 66
• La Licorne Bleue
(Marthe & Jean-Luc Tahon) 
Tél. : +33 (0)3 80 96 20 59
Voir le site internet... 
• Maison Béatrice "L'Aumonerie"
Tél. : +33 (0)3 80 96 20 47

GROUPES,
MAISONS À LOUER

• Maison Béatrice
Voir le site internet...
• Rue du Four
Voir le site internet...

RETRAITE


• Abbaye Saint-Joseph
de Clairval

Tél. : +33 (0)3 80 96 22 31
Voir le site internet...

Plus d'informations

La fabrique d'Anis, l'atelier de dragéification et la crypte carolingienne se visitent gratuitement. Vous trouverez les horaires des visites, les plans d'accès et d'autres informations pratiques sur la page "Pour nous rendre visite".

Voir aussi...

• Flavigny dans "Les plus 
beaux villages de france"

Voir le site internet...
• Le vignoble de Flavigny
Voir le site internet...

Nous sommes au Nord de la Côte-d’Or, dans l'Auxois, à proximité de l’antique Alésia. Planté à 421 mètres, sur un promontoire à l’extrémité d’un plateau calcaire, Flavigny domine par ses remparts et ses toits, un doux paysage vallonné et verdoyant. Les rivières de l’Ozerain, de la Brenne et du Verpant coulent aux pieds de Flavigny.

Un patrimoine à découvrir

 

Flavigny mérite une visite : ses portes et fortifications, l’architecture de ses maisons artisanales (tanneurs, huiliers, minotiers, potiers d’étain, verriers, tisserands et vignerons), les baies des anciennes échoppes, ses demeures bourgeoises avec tourelles d’escalier, ses rues et ruelles étroites, ses places...



Sans oublier le monde paysan et le monde ecclésiastique avec l’abbaye bénédictine Saint-Pierre (719), l’église paroissiale Saint-Genest (XIe et XIIIe siècles), le couvent des Ursulines (1632), le noviciat dominicain installé par le Père Lacordaire (1848) dans l’ancien bailli de l’Auxois ainsi que l’hôtel du marquis de Souhey, gouverneur de Flavigny, actuellement siège de l’abbaye bénédictine Saint-Joseph-de-Clairval.

 

Un village où il fait bon vivre

Flavigny compte 340 habitants, ravis de voir revenir les jeunes qui étaient partis à la ville pour leurs études ainsi que les visiteurs qui, après un séjour en gîte rural, y achètent même parfois une maison.

 

Tous se laissent prendre par le charme de cette cité médiévale, avec ses habitants, ses artisans (couvreurs, plombiers-chauffagistes, menuisier, fabrique d’Anis), ses commerçants (épicerie, antiquités, boutique des Anis, boutiques cadeaux et artisanales), ses galeries d’art, son musée du textile, ses lieux de stages, les gîtes et couverts (hôtel, chambres d’hôtes, gîtes, restaurants et cafés, produits de la ferme), les services de la Poste, le Point d'informations touristiques.
On y fête saint Simon, Noël, le 14 juillet... 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Rejoignez moi sur ma Page Facebook 

N'hésitez pas à y faire un passage et me laisser vos commentaires sans oublier "d'aimer" ma page !   Je compte sur vous !!

Cliquez sur la photo pour y accéder


 

BAVAROIS COCO FRAISE PECHE2

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article